CRITIQUE
DE BD

Halifax mon chagrin (Quellat-Guyot et Regnauld)

Histoires d’eaux meurtrières…

Si l’on connaît bien la tragédie du Titanic et le déroulé des événements qui ont conduit au naufrage de l’insubmersible en 1912, notamment grâce au cinéma, il est néanmoins des aspects de la catastrophe qui ont été moins relayés ou utilisés dans la fiction. Qu’a-t-on fait, par exemple, des dépouilles de celles et ceux qui avaient pu sauter à l’eau mais sont morts de froid avant d’avoir pu être sauvés, dérivant à la surface des eaux glacées parce qu’ils avaient un gilet de sauvetage ? Voici un argument qui, à lui seul, aurait pu servir de toile de fond au roman graphique qui nous intéresse, Halifax mon chagrin…

Sébastien Girard : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Sébastien Girard, l'auteur de Chronique d'un kidnapping. Il est possible de répondre à la totalité de ces...

Philippe Gauckler : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Philippe Gauckler, bédéiste, mais aussi graphiste publicitaire, auteur du récent Kebek.
Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Lire, voir des images, voyager, être ailleurs.

Chronique d’un kidnapping (Girard)

Comme souvent, la réalité dépasse la fiction. Ici, il ne faudra pas moins de 278 pages pour raconter par le menu la tragique histoire d’une erreur judiciaire et d’un acharnement juridique. Cela se passe en France, c’est arrivé il y a quelques années à peine et on se pince pour y croire. Avec un scénario pareil et une aventure aux développements aussi abracadabrantesques, n’importe quel auteur serait pratiquement certain de ne pas trouver preneur chez la plupart des éditeurs. C’est ce qui risquait d’arriver à Sébastien Girard, l’auteur de ce roman graphique tout à fait singulier dans la forme et bouleversant dans le fond. Mais, par chance, le jeune homme a rencontré à Angoulême Blandine Lanoux, de la maison Félès, et lui a montré le roman achevé. L’éditrice, enthousiaste, a tout fait pour donner vie à ce projet militant et profondément humain.

Adrien Yeung : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Adrien Yeung, bédéiste installé à Strasbourg, deuxième lauréat Jeune Talent d'Angoulême 2020. Il est possible de...

Nicolas Barral : le Questionnaire de Proust BD

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Nicolas Barral, auteur du récent Sur un air de fado, qui a répondu oralement au cours d’une séance de dédicaces à la librairie Ça va buller de Strasbourg.

Cyril Bonin : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Cyril Bonin, auteur de nombreux romans graphiques, dont le récent Comme par hasard. Il est possible de répondre à...

Comme par hasard (Bonin)

Coup de chapeau au destin

Quel plaisir de retrouver l’univers du bédéiste strasbourgeois d’adoption Cyril Bonin, parfaitement à l’heure pour la sortie de son nouvel opus en mars de l’année civile ! Intitulé Comme par hasard, le roman qui vient de paraître s’inscrit dans la continuité de l’œuvre et son univers graphique prend le lecteur par la main très en douceur, mais fermement, pour ne plus le lâcher. L’intrigue est habilement ficelée, quoique tout en subtilité et délicatesse.

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin (Bernard)

Inventaire d’un pré vert et de toutes les couleurs

Ce livre-là, on n’a pas du tout envie de le prêter : aucune chance pour qu’il revienne ! Mais on a une furieuse envie de l’offrir à tout va, d’en laisser traîner un exemplaire sur un banc à proximité d’un jardin peu exploité ou d’une pelouse trop nette pour laisser une petite place à une fleurette ou un oiseau. On voudrait l’envoyer à tous les enseignants ou parents soucieux de transmettre l’amour de la nature à leurs enfants sans savoir réellement comment s’y prendre. On voudrait qu’il devienne le livre de chevet de ceux qui ne regardent jamais de près un arbre ou une fleur. Bref, voici un ouvrage essentiel !

Lou Lubie : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Lou Lubie, auteur, entre autres, de Goupil ou face.
Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Je dois préciser que dessiner n’est pas du tout un passe-temps pour moi… Je n’aime pas dessiner, je ne gribouille jamais par plaisir en dehors des heures de travail, mais c’est mon outil de narration ! Un passe-temps que j’affectionne, ce sont les jeux de plateau 🙂.

Xavier Coste : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Xavier Coste, auteur, entre autres, d’une adaptation de 1984 de George Orwell.
Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Peindre ?
Quel est votre maître en BD ?…

Florence Cestac : le Questionnaire de Proust BD

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Florence Cestac, Grand Prix d’Angoulême en 2000, autrice, illustratrice et éditrice.
Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Chiner et aller au cinéma.
Quel est votre maître en BD ?…

Goupil ou face (Lubie)

Qui mieux que la personne concernée pourrait nous parler de sa maladie ? Qui plus est quand la patiente a passé beaucoup de temps à essayer de comprendre son mal et en plus a suivi des cours dans une école d’art, ce qui lui permet de donner forme à son mal-être…
Lou Lubie est cyclothymique (un trouble de l’humeur appartenant à la famille des maladies bipolaires), mais il lui a fallu des années avant qu’on pose un diagnostic sur ce qui a d’abord été considéré comme une dépression. Dépression d’ailleurs soignée aux antidépresseurs, ce qui n’est apparemment pas franchement indiqué si la prise médicamenteuse se fait sur le long terme et sans suivi adapté. La jeune femme, qui a fini par savoir de quoi elle souffrait et ce que cela impliquait, a fort logiquement, de par sa formation, créé une bande dessinée qui retrace son histoire. Goupil ou face raconte ainsi les troubles bipolaires qui l’habitent et comment elle parvient à vivre avec cette pathologie, matérialisée sous forme de renard.

L’Homme le plus flippé du monde (Grosjean)

Sorti juste après le déconfinement du printemps 2020, le premier tome des aventures de l’Homme le plus flippé du monde nous offre un inventaire circonstancié des « Petites terreurs du quotidien ». Le sujet n’est pas forcément réjouissant a priori, mais son traitement s’avère très drôle quand y met son nez et c’est avec une délectation jouissive qu’on se plonge dans la lecture de ce quasi-dictionnaire des petits travers de monsieur Tout-le-monde.

Vincent Wagner : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Vincent Wagner, auteur, récemment, des dessins du Théâtre des Légendes d'Alsace ou de L'Épopée de la...

Giuseppe Manunta : le Questionnaire de Proust BD

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Giuseppe Manunta, auteur, notamment, de : Le Dîner de Noël. Il est possible de répondre à la totalité de ces...

Les oiseaux en bande dessinée (Garréra et Sirvent)

LE COIN DE LA CRITIQUE BD, ROMANS GRAPHIQUES, MANGAS, ETC.Drôles de plumes Voici une BD réjouissante, à mettre entre toutes les mains ! Voulue par les Éditions Bamboo,...

Martini Ngola : le Questionnaire de Proust BD

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Martini Ngola, auteur de : Le Mpoue. Il est possible de répondre à la totalité de ces questions ou à une partie...

Le Roi des scarabées (Pandolfo et Risbjerg)

Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg ont à leur actif plusieurs romans graphiques qui, tous, ont rencontré un franc succès critique. Le dernier ouvrage en date, Enferme-moi si tu peux, est d’ailleurs particulièrement remarquable. Cependant, quand on demande au dessinateur Danois Terkel Risbjerg de nous présenter ses différents « bébés », son choix se porte assez facilement sur Le Roi des scarabées, sans doute son préféré, confesse-t-il, tout en ajoutant, un peu dépité, que c’est celui qui a rencontré le moins de lecteurs. En lisant cet album, on s’étonne de ce que ce chef-d’œuvre ait pu rater son public.

Le Dîner de Noël (Manunta)

Ce conte de Noël se veut de portée universelle et fait potentiellement écho à l’histoire personnelle de chaque lecteur, l’arrière-plan s’avère très réaliste avec un ancrage topographique profondément strasbourgeois. Les héros parcourent méticuleusement la ville, de la gare à une maison isolée en face du marché du quartier périphérique de Neudorf, en passant par les Ponts Couverts de la Petite France et le Marché de Noël devant la cathédrale. Si l’intrigue est intelligemment et habilement menée, l’univers graphique se révèle également très subtil.

Des souris et des hommes (Dautremer et Steinbeck)

Après le sublime livre en papiers découpés Midi pile paru fin 2019 (très vite épuisé mais à nouveau disponible), on attendait avec impatience le nouvel opus de Rébecca Dautremer, merveilleuse créatrice aux talents multiples dont chaque nouveau projet révèle son lot de surprises.

Shunga. La peur d’aimer (Katsukazan)

LE COIN DE LA CRITIQUE BD, ROMANS GRAPHIQUES, MANGAS, ETC.Shunga est avant tout le résultat d’une belle rencontre : celle d’un artiste japonais agoraphobe, Katsukazan,...
Le Mpoue (Lancezeur et Ngola) Couverture

Le Mpoue (Lancezeur et Ngola)

LE COIN DE LA CRITIQUE BD, ROMANS GRAPHIQUES, MANGAS, ETC.Premier roman graphique dessiné en solo par Martini Ngola, Le Mpoue nous entraîne dans la tête d’un professeur...

GENRES

Critiques publiées :

Des souris et des hommes, Dautremer et Steinbeck, 2020.
Le Roi des scarabées, Pandolfo et Risbjerg, 2014, d’après Niels Lyhne (1880) de Jens Peter Jacobsen.

Critiques publiées :

Les oiseaux en bande dessinée, Garréra & Sirvent.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

Goupil ou face, Lubie, 2016.
L’Homme le plus flippé du monde (tome 1), Grosjean, 2020.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin, Bernard, 2020.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

Shunga. La peur d’aimer, Katsukazan, 2020.

Critiques publiées :

Les oiseaux en bande dessinée, Garréra & Sirvent.

Critiques publiées :

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin, Bernard, 2020.
Les oiseaux en bande dessinée, Garréra & Sirvent. 

Critiques publiées :

Le Mpoue, Lancezeur & Ngola, 2020.
Comme par hasard, Bonin, 2021.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

L’Homme le plus flippé du monde (tome 1), Grosjean, 2020.

Critiques publiées :

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin, Bernard, 2020.

Critiques publiées :

Des souris et des hommes, Dautremer et Steinbeck, 2020.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

Goupil ou face, Lubie, 2016.
Les oiseaux en bande dessinée, Garréra & Sirvent.

Critiques publiées :

Halifax mon chagrin, Quellat-Guyot et Regnauld, 2021.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

à venir…

Dans cette rubrique figurent surtout des histoires touchantes et sensibles, ce qui ne veut pas dire sensiblerie, attention ! Mais des histoires où l’on se sent fondre, en empathie, et où des larmes de bonheur ou de réconfort vont pouvoir rafraîchir nos joues (et donner à nos animaux un prétexte supplémentaire pour nous les lécher afin de nous consoler). Belles histoires, contes et autres mélos (mélo pris dans le sens noble du terme) dans la lignée des œuvres de Douglas Sirk, « roi du mélodrame flamboyant » au cinéma, voilà ce qu’on trouvera ci-dessous…

Critiques publiées :

Le Dîner de Noël, Manunta, 2019.

Critiques publiées :

Chronique d’un kidnapping, Girard, 2021.
L’Homme le plus flippé du monde (tome 1), Grosjean, 2020.

Critiques publiées :

à venir…

Critiques publiées :

Goupil ou face, Lubie, 2016.

LE QUESTIONNAIRE DE PROUST – BD

Parce que j’ai toujours eu envie de rencontrer les auteurs que je lisais, avec le secret espoir d’en apprendre davantage sur eux, j’ai concocté un petit questionnaire de Proust spécial BD que je soumets aux bédéastes et illustrateurs, au gré de mes découvertes (mais aussi quand j’ose dépasser ma timidité pour les solliciter).

Merci à ceux qui ont accepté de se prêter au jeu, malgré leur charge (voire surcharge) de travail. J’espère que les visiteurs du site prendront le même plaisir à lire ces confidences que moi, avec en prime, bien souvent, des dessins et œuvres inédits.

LES QUESTIONNÉS

Nicolas Barral, Cyril Bonin, Florence Cestac, Xavier Coste, Philippe Gauckler, Sébastien Girard, Lou Lubie, Giuseppe Manunta, Martini NgolaVincent Wagner, Adrien Yeung.

LA CRITIQUE DE CATHERINE

Passionnée de bandes dessinées, romans graphiques et ouvrages illustrés en général, je me propose de partager ici mes coups de cœur mais aussi mes découvertes dans l’univers de l’illustration.

Vous trouverez dans cette rubrique des critiques d’albums récents ou plus anciens, selon mes lectures et mes rencontres, dans les genres les plus variés possibles avec cependant quelques thèmes de prédilection que je me propose de lister sur cette page. 

Les éditeurs locaux, les petites maisons et les raretés sont privilégiés, mais il va de soi que les classiques ou les ouvrages d’exception qui font l’actualité ne sont pas délaissés. 

Aucun désir d’exhaustivité dans ma démarche, guidée par mes goûts les plus subjectifs, mais une envie de partage et de faire connaître, en espérant que les ouvrages qui m’ont fait vibrer trouveront quelques lecteurs supplémentaires…

Et pour ceux qui ont envie d’en savoir davantage, j’accompagne mes critiques de liens vers des interviews, des informations complémentaires ou autres documents qui me paraissent utiles.

Catherine Jordy 

 

Caricature et bandeau de titre : Giuseppe Manunta.