Voici le questionnaire et les instructions proposés à Lou Lubie, autrice, entre autres, de Goupil ou face.

Il est possible de répondre à la totalité de ces questions ou à une partie d’entre elles seulement, au choix. Les réponses peuvent tenir en un mot, une phrase ou faire l’objet d’une prose tout à fait libre, de longueur indéterminée… Si l’artiste préfère s’exprimer à travers un croquis, un dessin, un strip, une page aquarellée, le lecteur lui en saura gré !

Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Je dois préciser que dessiner n’est pas du tout un passe-temps pour moi… Je n’aime pas dessiner, je ne gribouille jamais par plaisir en dehors des heures de travail, mais c’est mon outil de narration ! Un passe-temps que j’affectionne, ce sont les jeux de plateau 🙂.

Quel est votre maître en BD ?
Internet ! Les mèmes, les trollfaces, les webcomics et le Forum Dessiné. C’est là que j’ai appris à dessiner vite et efficacement.

Quels sont vos maîtres en d’autres disciplines (peinture, musique…) ?
_.

Quel est votre animal préféré ?
Le gaur.

Quel est votre personnage de BD favori ?
_.

Quel est le personnage que vous avez créé préféré ?
Marley, de La Fille dans l’écran.

Qui auriez-vous voulu être ?
Ça fait trente ans que je m’apprends moi-même, ce serait dommage de tout lâcher pour une nouvelle identité !

Quelle est votre faiblesse pour laquelle vous avez le plus de tendresse ?
Je suis terriblement sincère et ça se voit.

Quelle est votre plus grande qualité ?
Je suis très créative.

Quelle musique écoutez-vous en dessinant ?
J’écoute surtout des podcasts : ça nourrit ma tête et je m’ennuie moins !

Si vous deviez installer votre atelier dans le pays de vos rêves…
J’hésiterais avec l’île de la Réunion, mon île natale, qui est un endroit tellement plus équilibré entre les montagnes, l’océan et la nature tropicale… mais affreusement loin !

Décrivez l’atelier de vos rêves…
Un espace partagé avec une ou deux personnes très aimées. Chacun.e son bureau, et un espace où se retrouver. Par la fenêtre, des arbres.

Vous pouvez inviter jusqu’à 10 géants de la BD, héros de fiction ou autres personnalités à dîner, y compris ceux qui nous ont déjà quittés. Quel est votre plan de table ?
J’inviterais Charles Perrault, Jacob et Wilhelm Grimm et Giambattista Basile et je leur servirais un gros hamburger bien de notre époque en les écoutant débattre.

Quel est votre plat préféré ?
_.

Quelle est votre gourmandise préférée ou votre péché mignon ?
_.

Avez-vous le goût de la collection ?
J’ai une jolie étagère de jeux de plateau, mais est-ce une collection… ?

Quelle est votre couleur préférée ?
Le jaune ou l’orange, quelque chose de vif et lumineux.

Quel est votre médium préféré (encre, aquarelle, gouache, crayon…) ?
Je ne dessine jamais avec des techniques traditionnelles. Je travaille avec une minuscule tablette graphique rayée par le temps (et un PC très puissant avec de gigantesques écrans). Et puis c’est meilleur pour le dos 🙂.

Avez-vous un ou des grigris ?
_.

Quels sont vos fleur, arbre ou plante favoris ?
_.

Votre auteur préféré en littérature.
Jo Walton, autrice de romans brillants et aux sujets profonds et variés… mais dans des univers de fantasy.

Votre musicien préféré.
_.

Votre film favori.
_.

Quel est votre héros ou héroïne dans la vraie vie ?
_.

Quel est votre héros ou héroïne dans la fiction ?
_.

Si vous n’aviez pas été dessinateur ?
J’aurais été game designer (de jeux vidéo ou de plateau), réalisatrice de films, romancière… ou, s’il fallait avant tout gagner ma vie, j’aurais fait du développement web.

Le principal trait de votre caractère.
_.

Votre meilleur souvenir de dessin.
Je suis juste soulagée quand je finis une planche qui me paraît réussie !

Votre devise.
_.

Si vous deviez vous décrire en un mot…
_.

L’évolution de Lou Lubie © Lou Lubie.

Un gaur et son veau © Droits réservés.

Marley, de La Fille dans l’écran © Lou Lubie.

Giambattista Basile, Le Conte des contes, Naples, 1634-1636 © Droits réservés.

Les écrans de travail de Lou Lubie © Lou Lubie.

La tablette graphique minuscule rayée par le temps… © Lou Lubie.

Jo Walton, Les Griffes et les crocs (Tooth and Claw), 2003 © Droits réservés.

Vous pourriez également être intéressé par :

Halifax mon chagrin (Quellat-Guyot et Regnauld)

Halifax mon chagrin (Quellat-Guyot et Regnauld)

Histoires d’eaux meurtrières…

Si l’on connaît bien la tragédie du Titanic et le déroulé des événements qui ont conduit au naufrage de l’insubmersible en 1912, notamment grâce au cinéma, il est néanmoins des aspects de la catastrophe qui ont été moins relayés ou utilisés dans la fiction. Qu’a-t-on fait, par exemple, des dépouilles de celles et ceux qui avaient pu sauter à l’eau mais sont morts de froid avant d’avoir pu être sauvés, dérivant à la surface des eaux glacées parce qu’ils avaient un gilet de sauvetage ? Voici un argument qui, à lui seul, aurait pu servir de toile de fond au roman graphique qui nous intéresse, Halifax mon chagrin…

lire plus