Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin (Bernard)

Carnet d’un voyageur immobile dans un petit jardin (Bernard)

Inventaire d’un pré vert et de toutes les couleurs

Ce livre-là, on n’a pas du tout envie de le prêter : aucune chance pour qu’il revienne ! Mais on a une furieuse envie de l’offrir à tout va, d’en laisser traîner un exemplaire sur un banc à proximité d’un jardin peu exploité ou d’une pelouse trop nette pour laisser une petite place à une fleurette ou un oiseau. On voudrait l’envoyer à tous les enseignants ou parents soucieux de transmettre l’amour de la nature à leurs enfants sans savoir réellement comment s’y prendre. On voudrait qu’il devienne le livre de chevet de ceux qui ne regardent jamais de près un arbre ou une fleur. Bref, voici un ouvrage essentiel !

Lou Lubie : le Questionnaire de Proust

Lou Lubie : le Questionnaire de Proust

Voici le questionnaire et les instructions proposés à Lou Lubie, auteur, entre autres, de Goupil ou face.
Quel est votre passe-temps favori quand vous ne dessinez pas ?
Je dois préciser que dessiner n’est pas du tout un passe-temps pour moi… Je n’aime pas dessiner, je ne gribouille jamais par plaisir en dehors des heures de travail, mais c’est mon outil de narration ! Un passe-temps que j’affectionne, ce sont les jeux de plateau 🙂.

Goupil ou face (Lubie)

Goupil ou face (Lubie)

Qui mieux que la personne concernée pourrait nous parler de sa maladie ? Qui plus est quand la patiente a passé beaucoup de temps à essayer de comprendre son mal et en plus a suivi des cours dans une école d’art, ce qui lui permet de donner forme à son mal-être…
Lou Lubie est cyclothymique (un trouble de l’humeur appartenant à la famille des maladies bipolaires), mais il lui a fallu des années avant qu’on pose un diagnostic sur ce qui a d’abord été considéré comme une dépression. Dépression d’ailleurs soignée aux antidépresseurs, ce qui n’est apparemment pas franchement indiqué si la prise médicamenteuse se fait sur le long terme et sans suivi adapté. La jeune femme, qui a fini par savoir de quoi elle souffrait et ce que cela impliquait, a fort logiquement, de par sa formation, créé une bande dessinée qui retrace son histoire. Goupil ou face raconte ainsi les troubles bipolaires qui l’habitent et comment elle parvient à vivre avec cette pathologie, matérialisée sous forme de renard.